Presse-Actus Tourisme d'affaires  
   
 
 

Un héritage exceptionnel

 
 

 

Le Touquet Paris-Plage, Station de l’élégance et des sports

 
Un peu d’Histoire,

La station du Touquet est imaginée, conçue et développée par deux hommes aux remarquables idées novatrices : le Français Jean-Baptiste Daloz et le Britannique John Whitley.



De la distinguée station des lumières …
En 1837, Jean-Baptiste Alphonse Daloz acquière des terrains et y plantera plus de 800 hectares de forêt, totalement préservés à ce jour.
En 1882, il crée le premier lotissement et adopte la proposition de son ami, fondateur du Figaro, Hippolyte de Villemessant d’en faire la station balnéaire de la capital « Paris-Plage ».

… au « resort » franco-anglais de luxe consacré aux sports.
En 1902, John Whitley et Allen Stoneham poursuivent l’aventure à l’esprit résolument britannique et construisent des hôtels de grand luxe, deux casinos et des installations sportives à la hauteur du « paradis des sports » que J.Whitley ambitionnait de créer.
Le Baron Pierre de Coubertin - Directeur de la station de 1903 à 1905 - imagine et donne à la station le surnom de « Paradis des Sports » lors de l’inauguration du complexe sportif – situé à l’emplacement du centre sportif actuel - les 13 et 14 juillet 1903 ; en 1904, il inaugure le « champ des sports », organise un Championnat International de tir à l’arc en 1904, Lord Balfour, Premier ministre britannique, inaugure le golf, le « Cercle International du Touquet » est créé …



1912 – 2012, la ville des lumières et des sports

Le 28 mars 1912, la station balnéaire « Paris-Plage est érigée en commune : le Touquet-Paris-Plage ». En 1925, l’hippodrome est inauguré, en 1931, la piscine d’eau de mer filtrée…
En parallèle de ces équipements sans cesse modernisés se construiront, des infrastructures permettant aux amoureux des sports et aux sportifs de haut niveau de profiter pleinement de cette offre exceptionnelle.

En 2012, l’esprit Olympique évidemment
Les équipements sportifs de tout premier ordre font de la station l’un des principaux pôles de référence.
Aussi, le Touquet Paris-Plage embrasse la démarche du territoire « Côte d’Opale, le plus grand terrain de jeux », initiée par le Syndicat Mixte de la Côte d’Opale, à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres 2012.
Consciente et fière de ses atouts exceptionnels ainsi que de sa proximité avec Londres, le Touquet offre aux équipes françaises et étrangères un cadre idéal pour tous stages et entrainement.
Le Touquet Paris-Plage, un véritable Resort de l’élégance au service du monde du sport et des sportifs.

 

Réservez votre séjour
Hébergements
 
 
Activités
 
 
 
Arrivée
 
Départ
 
Type
 
Type
 
Nombre de chambres
 
Chambre 1
Adultes
 
Enfants
 
Ages des enfants
 
Chambre 2
Adultes
 
Enfants
 
Ages des enfants
 
 
Chambre 3
Adultes
 
Enfants
 
Ages des enfants
 
 
Nombre de personnes
 
Nombre de chambres
 
Nombre d'adultes
 
Enfants
 
Ages des enfants
 
 
 
 Pierre de Coubertin (1863-1937)

Désireux de populariser le sport, il souhaitera restaurer l’Olympisme.
Le 23 juin 1894, alors qu’il réunit deux mille personnes dont soixante-dix-neuf représentants de douze pays à un Congrès sur l’athlétisme dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, Coubertin parvient à faire adopter le projet de restauration des Jeux Olympiques et crée la Commission ad hoc chargée de l’étude du projet, l’embryon du Comité International Olympique.
C’est ainsi que l’année 1896 voit la célébration de la première Olympiade à Athènes. Second président de l’institution Olympique en prévision des Jeux Olympiques de Paris en 1900, Pierre de Coubertin conserve cette charge jusqu’en 1925. Il agit sans relâche pour le développement des Jeux Olympiques modernes, inscrits certes dans sa propre contemporanéité, mais pour lesquels il établit un protocole réglant le déroulement et la symbolique des Jeux dans l’esprit d’une culture hellénique qui l’anime.
Pierre de Coubertin s’installera en 1915 à Lausanne où il ancrera le Comité International Olympique.
Pour le Touquet Paris-Plage, il reste celui qui fut son Directeur de station et des sports de 1903 à 1905, celui qui imagina et donna à la station le surnom de « Paradis des Sports ». Le Centre Tennistique du Touquet porte désormais son nom pour lui rendre hommage.
 

 
A voir aussi...
Les rendez-vous